Mot du Maire

Chers habitants de la commune de Cosswiller

A priori, rien ne prédestinait notre village à obtenir un label aussi convoité que celui des villages étoilés  avec « 3 étoiles » dès la première participation au concours de l’ANPCEN ( Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l’Environnement Nocturnes)

Situé en périphérie de Wasselonne, village attractif au patrimoine environnemental intact, peuplé de près de 580 habitants sur un territoire pourvu d’atouts naturels, Cosswiller a longtemps été, ce que l’on a coutume d’appeler, un village agricole.

Depuis plus de 20 ans, le  village s’est engagé dans une politique volontariste pour améliorer le cadre de vie de ses habitants. Pas à pas, nous avons cherché à mettre en valeur notre patrimoine bâti, à refaire nos rues qui pour certaines étaient très étroites,  à égayer nos rues de compositions florales  et à  mener une politique d’éclairage public raisonnable.

La politique d’éclairage public que nous avons menée l’a été dans le but d’insuffler une dynamique propice à réduire la pollution lumineuse, les nuisances lumineuses et à réaliser des économies. Pour cela avons rénové  l’éclairage rue par rue en éteignant un lampadaire sur deux entre 21h et du 5h du matin, en mettant des ampoules au sodium de 50  watts, en remplaçant celles de 100 et 150 watts par des ampoules au sodium de 50  watts et ceci sans jamais avoir recours à des LEDs !

Pourquoi des ampoules au sodium me direz-vous  et non des LEDs ?

Pour quatre raisons essentielles:

1ère raison : parce que les LEDs dégagent une lumière bleue qui attire les insectes nocturnes en plus grand nombre que le sodium. Les insectes meurent grillés et les chauve-souris qu’on veut protéger grâce à Natura 2000 ont de moins en moins de nourriture…

2ème raison : la lumière bleue des LEDs ressemble beaucoup à la lumière du jour nos yeux voient une lumière apparemment blanche  alors que notre cerveau enregistre une lumière bleue et croit qu’il fait jour ce qui provoque un grand nombre d’insomnies.

3ème raison : actuellement le recyclage des LEDs  est très coûteux, voire impossible.

4ème raison : en signant la Convention avec l’ANPCEN après avoir eu nos 3 étoiles, nous nous sommes engagés à poursuivre les travaux d’économie d’éclairage et ceci sans utiliser de LEDs blanches  pour les raisons  indiquées.

 

La réflexion sur l’utilisation de LEDs ambrées avec une température de couleur inférieure à 2400°K va être lancée en début d’année en particulier pour le futur lotissement.

Le label « 3 étoiles » est le fruit d’une envie. Celle d’offrir à nos habitants un cadre de vie plus agréable. Il est devenu une fierté. Celle d’un savoir-faire et de l’engagement de nos élus. Il est porteur de symbole. Celui d’un village  accueillant et qui entend le rester.

Marcel HAEGEL